Quand Mickaël Soutif n’est pas en train de crapahuter dans les montagnes de l’Himalaya, de siroter une caipirinha sur la plage d’Ipanema, ou de se détendre dans un onsen de Kyoto, il consacre la plupart de son temps à sa pratique artistique.

On pense qu’il travaille en France mais personne n’a compris où il vivait exactement !

Après ses études à l’école des beaux-arts de Rennes, il travaille en collaboration avec des scénaristes et des réalisateurs sur le développement graphique de projets en cinéma d’animation. En parallèle, il développe une pratique artistique personnelle, de photomontage. Il illustrera par la suite trois albums aux éditions De Plaines en Vallées, avant de commencer à écrire et à illustrer ses propres projets d’albums.

Inspiré par les découvertes qu’il fait lors de ses voyages, il écrit et illustre un conte intitulé La Grande Parade puis l’album Catrina, sur la fête des morts mexicaine (Día de muertos).

Bibliographie